Wolfkingusa.net » Les news administratives » Calcul Impôts : qu’est-ce que l’impôt ?

Calcul Impôts : qu’est-ce que l’impôt ?

L’impôt constitue un élément fondamental et essentiel pour la société. S’il est certain que personne au monde n’est disposé à se voir confisquer une partie d’un argent gagné à la sueur du front, l’impôt ne reste pas moins un mal nécessaire, puisque cette participation contribuera à l’entretien ou l’amélioration des biens publics qui nous facilitent la vie de tous les jours. Mais peut être avez-vous du mal à faire confiance aux percepteurs, et vous décidez alors de vérifier vous-même par le calcul que le montant de votre imposition est bien le montant que vous êtes censé donné. Mais comment donc se calcule l’impôt que nous devons payer ?

Tout d’abord, qu’est-ce que l’impôt ?

Un impôt désigne la somme que prélève une autorité publique de façon obligatoire, définitive et sans contrepartie, à partir des ressources d’une personne vivant dans son territoire ou y possédant des intérêts. De l’Égypte Antique à la société moderne, cette pratique a toujours existé pour entretenir les biens d’utilité générale. Il faut dire que l’impôt constitue très souvent la source de revenu principale de l’état, et son montant et modalités sont choisis, du moins dans les pays démocratiques, par le pouvoir législatif.

En plus du côté financier, l’impôt a également une portée politique. Par exemple, l’Institut Montaigne affirme que l’impôt sur la fortune coûte à l’état Français plus qu’il ne rapporte, mais qu’il est conservé quand même, et ce pour des raisons idéologiques. L’impôt permet également de réguler les cycles économiques. Par exemple, l’état usera de la dette publique en période de récession pour financer ses dépenses, dette qui sera remboursée en période de haut cycle, et ce en augmentant les impôts. Ce mécanisme reste cependant controversé et inefficace, selon les dires de certains.

Comment est calculé l’impôt ?

Il y a trois notions essentielles dans l’impôt : l’assiette, le taux et les modalités de recouvrement.

L’assiette d’un impôt, c’est la quantité fiscale, c’est-à-dire la possession d’un contribuable sur laquelle sera calculé l’impôt. (Le contribuable étant toute personne physique ou morale qui doit payer un impôt). On peut l’évaluer avec :

  • une fiche d’impôt.
  • La méthode forfaitaire d’estimation du revenu.
  • La méthode basée sur les signes extérieurs de richesse.

Le recouvrement, quant à lui, est l’action de perception de l’impôt, comme la régie, utilisée par le ministère des Finances. Le prélèvement à la source est une autre forme qui est bien plus économique pour l’état.

On distingue plusieurs impôts, comme l’impôt sur la fortune, ou encore les taxes indirectes qui représentent 50 % des recettes fiscales de l’État français.

Par ailleurs, l’impôt sur le revenu tel que voté dans la loi de finance 2018 varie en fonction de la tranche de revenu annuel, comme indiqué ici :

  • Moins de 9807 € : 0 %.
  • De 9807€ à 27 086 € : 14 %.
  • De 27 086€ à 72 617 € : 30 %.
  • De 72 617€ à 153 783 € : 41 %.
  • Au-dessus de 153 783 € : 45 %.